Monseigneur Matthieu Rougé

Évêque de Nanterre, docteur en théologie, ancien aumônier des parlementaires

Ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1994, docteur en théologie, l’abbé Matthieu Rougé est, après un temps en paroisse, appelé auprès du cardinal Lustiger comme secrétaire personnel. Ce dernier lui confiera en 2003 le service de la basilique Sainte-Clotilde à laquelle est associée la direction du Service pastoral d’études politiques, plus connu sous le nom d’aumônerie des parlementaires. Il quitte ce service en 2012 pour devenir curé de Saint-Ferdinand des Ternes en 2013. Il est parallèlement professeur au Collège des Bernardins et à l’École cathédrale de Paris, chanoine honoraire de la cathédrale Notre-Dame de Paris et membre sociétaire de l’Académie catholique de France. Il est l’auteur de L’Église n’a pas dit son dernier mot : petit traité d’antidéfaitisme catholique paru en 2014 chez Robert Laffont. Il est nommé évêque du diocèse de Nanterre par le pape François en juin 2018.

© 2020 C. Thierry et E. Fromageot