Jean-Marie Twambazemungu

Rescapé du génocide au Rwanda, responsable au Rocher Oasis des Cités

Jean-Marie Twambazemungu est rwandais, d’origine hutue. Sa femme, Stéphanie est d’origine tutsie. Lorsqu’éclatent les violences au Rwanda en avril 1994, leur couple suscite la haine des deux camps. Malgré cela et après être passés au moins deux fois au bord de la mort ils survivent. Ils sont épargnés sans explication. De cette improbable survie, ils tireront leur force et l’intime conviction que l’Amour est plus fort que la haine même au cœur de l’Enfer. Après la fin des violences, ils fondent un centre pour accueillir les enfants perdus à Kigali soutenu par l’ONG Fidesco. Jean-Marie en reste responsable entre 1995 et 2009 malgré le décès de sa femme, d’un cancer en 2004. Il rejoint ensuite la France où ses filles effectuent leurs études et publie avec un autre couple rwandais le récit de l’horreur qu’ils ont vécu : Rescapés de Kigali. Il est aujourd’hui responsable d’une antenne de l’association Le Rocher Oasis des cités en région parisienne. Il puise dans sa Foi, sa famille et sa mission la force de l’Amour et d’un inimaginable chemin de Pardon.

© 2020 C. Thierry et E. Fromageot