François Cheng

Essayiste, romancier et poète français, membre de l’Académie française

Écrivain et poète français d’origine chinoise, François Cheng est issu d’une famille de lettrés et d’universitaires. Arrivé en France à l’âge de 19 ans, il se consacre à l’étude de la langue et de la littérature françaises. Parallèlement à son travail au Centre de linguistique chinoise, il s’emploie à traduire les grands poètes français en chinois et à rédiger sa thèse de doctorat. Tout au long de sa carrière universitaire, il mène de front l’enseignement et une création personnelle. Chargé de cours à l’Université de Paris VII, il devient maître de conférences, puis professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales. Ses travaux se composent de traductions des poètes français et chinois, d’essais sur la pensée et l’esthétique chinoises, de monographies consacrées à l’art chinois, de recueils de poésies, de romans et d’un album de ses propres calligraphies. Il est notamment l’auteur de Cinq méditations sur la beauté (2006) et l’ensemble de son œuvre a été couronné du Grand prix de la Francophonie. En juin 2002, il revêt l’habit vert de l’Académie française, élu au fauteuil de Jacques de Bourbon Busset. Parmi ses derniers écrits De l’âme, un ouvrage épistolaire paru en 2016 chez Albin Michel, et Enfin le royaume, un recueil de quatrains publié il y a quelques mois par Gallimard.

© 2020 C. Thierry et E. Fromageot